Les cinq sens et la créativité des enfants

“Les sens sont les organes de préhension des images du monde extérieur, nécessaires à l’intelligence, comme la main est un organe de préhension des choses matérielles nécessaires au corps.”

Maria Montessori, Pédagogie scientifique I

Éveiller les cinq sens chez un enfant c’est développer avec acuité son rapport au monde.
Dès la naissance, l’enfant est incité à apprendre par les sens. Les impressions et émotions sensorielles lui permettent de se construire, de réfléchir et de forger son intelligence.

Les sens mobilisent aussi les mémoires sensorielles. Qu’elles soient visuelles, olfactives, gustatives et auditives, elles sont source d’inspiration pour la littérature et pour la création. Ces mémoires inscrivent l’enfant dans le temps depuis sa naissance, où il reconnaît immédiatement la voix rassurante de sa mère, entendue dans sa vie intra-utérine.

Les sens sont notre lien avec le monde et offrent une constante matière à réflexion et à création. Ils s’expriment par les arts : la musique, la danse, la peinture, les arts culinaires, la sculpture ou encore l’art olfactif.

En présentant des œuvres faisant appel aux cinq sens, cette exposition est une invitation à découvrir comment les perceptions sensorielles offrent aux enfants un rapport au monde singulier fait de mille expériences sensorielles. Chaque œuvre est unique, profondément ancrée dans son contexte de création et doit être comprise pour la sensibilité individuelle ou collective qu’elle représente.

5 salles
pour cette collection

Le Goût

“Ce goût c'était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin, à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l'heure de la messe), quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul.” Marcel Proust.

Illustrer, représenter et figurer le goût passe par la représentation de la nourriture elle-même. Détournée ou réaliste, la nourriture est l’expression d’un art, un art culinaire, certes, mais surtout un art de vivre. Pour lesquels la bouche, la langue et le palais s’associent. Mais aussi, l’odorat permet de mettre en appétit tandis que la vue permet de goûter avec les yeux.

Le goût des aliments est très souvent évoqué dans la littérature jeunesse et cela enchante les enfants pour qui les repas sont des moments de plaisir partagé importants qui rythment leurs journées. Ce quotidien se trouve aisément dans la création des enfants, qui savourent particulièrement le détournement qu’ils peuvent créer. Cette salle offre un aperçu de ces joyeuses subversions ou de l’évocation de la gourmandise liée à des moment festifs : un couscous immangeable, un gâteau aux crottes de lapin et des gâteaux d'anniversaire.

La “Bonbonnerie” d’Hossegor a donné lieu à des créations comestibles. Tandis que celui des “Bonbons Neurones” a exploré de façon gourmande autant que scientifique le fonctionnement du cerveau.

L'Ouïe

Le bruit des vagues, le miaulement du chat, le cri d’un enfant, la douce musique d’un pianiste, la sonnerie de l’école, le marteau-piqueur sur le bitume, l’oiseau qui chante, le cœur qui bat, le vrombissement des voitures...
Sens invisible, on ne saurait représenter visuellement l’ouïe. Pourtant, en la liant à l’écoute, les créations d’enfants retranscrivent l’ouïe avec brio. Ce sens s’exprime par des dessins représentant la musique et la danse - avec des notes et des instruments de musique. L’ouïe peut également prendre forme grâce à des œuvres auditives - poèmes, contes musicaux et dessins animés. L’ouïe peut aussi être une source d’inspiration amenant les enfants à créer des œuvres tridimensionnelles.

L'Odorat

“L'odorat, le mystérieux aide-mémoire, venait de faire revivre en lui tout un monde”, Victor Hugo (Les Misérables)
L’odorat est un sens complexe : il est difficile de le représenter. Pourquoi ? Peut-être parce que l'odeur est invisible. Pourtant de nombreux artistes de l’odorat donnent forme à ce sens pourtant impalpable. N’est-ce pas ce que font les parfumeurs ? Qui ne sait jamais représenter une odeur en la liant à un objet ou une personne : pour un enfant le parfum de sa maman, ou encore de sa peluche favorite. C’est un repère sécurisant, un monde familier.
Cette complexité s’illustre par le peu d'œuvres recensées dans les collections permanentes du Muz abordant la notion de l’odorat.
Notons cependant une fulgurance : “Les pissotières de Renaud”, qui représentent jusqu’à l’odeur des urinoirs. Nous vous invitons à découvrir l’humour avec lequel la mère de Renaud raconte le contexte de création de ce dessin.
A l’instar du goût, l’odorat est intimement lié à nos souvenirs. Bien souvent, les odeurs amènent tout un chacun à vagabonder d’une réminiscence à l’autre.

Le Toucher

“ Le toucher est le plus démystificateur de tous les sens, à la différence de la vue, qui est le plus magique ”, Mythologies, Roland Barthes.
Le toucher permet de s’ancrer profondément dans la réalité et d’avoir une conscience absolue de la matière.

“ Ne pas toucher “, “Regarde avec les yeux” : le toucher est un sens souvent réfréné alors qu’il permet d’appréhender la réalité du monde.

Le toucher peut prendre diverses formes dans la création des enfants : représenter le sens en lui-même, faire des œuvres à toucher, toucher pour créer, parler du toucher, toucher l’autre, représenter la main créatrice,... ou encore, représenter des choses qui piquent, qui sont douces et qui, par conséquent, stimulent le toucher.

La Vue

La vue est un sens transversal qui permet d'amplifier la compréhension des autres sens : la vue met en appétit, la vue associe les images aux sons ainsi qu’aux odeurs et la vue permet de comprendre ce qui est touché.
La difficulté est donc de distinguer ce qui relève, dans la création, des perceptions visuelles et ce qui relève d’une perception globale du monde.

Cette exposition présente la vue sous quatre aspects différents :
L'œil, organe sans lequel on ne saurait voir
Les multiples perceptions visuelles possibles du monde
Voir sans être vu, le jeu du masque
La couleur comme stimuli dans les perceptions visuelles