Atelier
d'aprèscouv

D’après, histoires de l’art

Institution: Entre-vues

Texte de présentation

Work in progress débuté en Novembre 2017 avec un groupe d’enfants de 6 à 12 ans, le projet D’après introduit avec humour et poésie une traversée artistique qui, du dessin à l’écriture, interroge les frontières entre différentes pratiques et soulève la question de la représentation et de la reproduction.

À travers une lecture de l’histoire de l’art, les enfants sont invités à reproduire par les moyens premiers que sont le crayon à papier et la feuille blanche une peinture de leur choix parmi de nombreux livres d’art mis à leur disposition.

Cette première étape suppose le passage de la peinture au trait, de l’indéfini aux contour.

Alors que la matière, la forme et la couleurs caractérisent la peinture, le dessin s’apprécie dans le trait. Plus précisément, il s’agit dans cette étape de copie de passer de formes qui se définissent par contraste à une ligne claire qui délimite et capture.

Les enfants sont ensuite amenés à reproduire leur brouillon par papier carbone sur une feuille de qualité supérieure.

Les dessins des enfants sont ensuite mis en couleurs par l’artiste.

Les couleurs seules, sans le dessin de l’enfant, sont imprimées puis transférées sur un papier de qualité.

Enfin l’artiste vient ajouter aux couleurs les traits tracés par l’enfant en recopiant son dessin à l’encre de chine grâce à une technique plus précise.

Ce long processus reposant sur des moyens de reproduction multiples (tracé, papier carbone, numérisation, imprimante, transferts) conduit à des œuvres éthérées et cependant précises qui témoignent de l’interprétation et de la lecture d’une œuvre.

Un travail d’écriture conduit autour des tableaux choisis ouvre la peinture vers sa dimension narrative et figurative.

Le projet d’exposition et d’édition cherche ouvrir un espace ludique en proposant d’associer des textes et des images, reproduction d’œuvre originale et dessins entre eux.

Enfin, il propose une réflexion autour des notions de langage, de définition, de traduction et de représentation initié en 2012 avec Présence, l’horizon de l’être dans la poétique d’Yves Bonnefoy.


Etapes

1 Une belle histoire

Une belle histoire

Capture d’écran 2018-03-23 à 08.25.18

Il était une fois deux sœurs, Viana, 18 ans, et Sabrina, 15 ans, qui habitaient à Raiatea. Leur chien Casimir est mort: Nous l’avons enterré sur une île avec son grand-père TinTin. Casimir avait 6 ans quand il est mort mais revenons à nos moutons.

Vaiana et Sabrina étaient entrain de danser à la fête du village.

Pendant ce temps, leur grand-mère faisait des potions magiques pour leur roi Barbar car il était méchant avec les vieilles femmes du village.

Il les emmenait dans la mer et il les jetait dans l’eau pour les manger après en rôti accompagné avec des bonbons, des têtes brûlées et des chewing-gum cigarettes et des fraises Tagada et du soda…

Le lendemain, Vaiana va au lycée Jean-Paul Gauguin et Sabrina va au collège. Elle est en quatrième. Elles partent s’acheter des bonbons à la boulangerie qui se trouve sur l’île.

Ensuite elles rentrent chez elles pour manger les bonbons.

Elles vont ensuite faire leur devoir de mathématiques pour Sabrina et un devoir de français pour Vaiana.

Dora et Ines

 

2 Les Aiguilles magiques

Les Aiguilles magiques

Capture d’écran 2018-03-23 à 08.30.53

 

Il était une fois un couturier qui ne savait pas coudre car il n’avait jamais demandé à quelqu’un pour apprendre à coudre.

Une heure plus tard, il change d’avis, et puis il appelle quelqu’un pour apprendre à coudre.

Alors le monsieur lui donne des aiguilles magiques. Mais le couturier ne savait pas qu’elles étaient magiques. Le couturier rentre à sa maison, puis il utilise les aiguilles et découvre qu’elles sont magiques!

Il fait un pull!

Et le couturier garde les aiguilles magiques toute sa vie.

Louis G.

3 L'arlequin

L’arlequin

Capture d’écran 2018-03-23 à 08.36.50

Il était une fois un arlequin qui s’ennuyait beaucoup et puis au carnaval il ne faisait rigoler personne.

Mais un jour, trois petits enfants sont venus rendre visite à l’arlequin et lui ont demandé de le faire rire.

Il leur fit une blague mais les enfants s’ennuyaient. L’arlequin était triste. Il leur fit une autre blague pour se rattraper mais les enfants s’ennuyaient beaucoup.

Un an plus tard, un nouveau carnaval arriva. L’arlequin ne voulait pas y aller mais dix minutes plus tard, quelqu’un l’appela et lui dit: « Allo! Allo! On a un petit problème pour le carnaval, on a pas d’arlequin

-Oui et béh ne compté pas sur moi…

-S’il vous plait »

Alors l’arlequin dit « non, je ferais rigoler personne »

-Ok, c’est pas grave, il n’y aura pas d’arlequin, au revoir. »

Au bout d’une heure, l’arlequin rappela le monsieur:

« -Allo Allo! je voudrais bien venir finalement. »

Alors l’arlequin s’amusa bien et fit rigoler tout le monde.

Pauline et Cléa

4 Les trois petits chiens qui boivent une potion magique

Les trois petits chiens qui boivent une potion magique

Capture d’écran 2018-03-23 à 10.01.37

Aujourd’hui, mon cerveau est en bouilli.

J’ai pas bien dormi parce que les trois petits chiens ont bu tout mon lait et du coup je les ai engueulé!

Et le lendemain matin j’avais oublié que le lait était une potion magique. Elle permet que je rêve tout éveillé et que le jours je m’endors pas parce que je faisais souvent des siestes avant.

Alors les petits chiens sont venus s’excuser et m’ont demandé: « Mais en fait, tu es sûre que c’était du lait? » à quoi je leur ai répondu:  » Non ce n’était pas du lait, c’était une potion magique qui me permet de rêver comme si c’était la réalité. »

Ils m’ont dit qu’ils étaient rassurés: « On a cru qu’on buvait ton lait et que tu t’énervais! On est bien rassurés de savoir que c’était en fait un rêve éveillé! »

Lou et Pauline

5 Les quatorze tournesols dans un vase de Van Gogh...

Les quatorze tournesols dans un vase de Van Gogh…

Capture d’écran 2018-03-23 à 08.50.30

Quatorze !

Attends que je recompte…1…2…3…4…5…6…7…8…9…10…11…12…13…14…et…15 !

Oh la la! Ce génie de Van Gogh ne saurait donc pas compter!

Ou bien est-ce une erreur tout à fait anodine? Impossible de le savoir car le génie est mort il y a 128 ans donc en 1890 il a 37 ans !

Yoko

6 Cette petite fille

Cette petite fille

Capture d’écran 2018-03-23 à 09.05.56

Comme elle est mignonne cette petite fille. Vraiment, on dirait moi. Il faut dire que j’avais le choix, du bleu du vert, du rose pour les cheveux….

Mais moi dans tout ça…

Les cheveux jaunes, maintenant j’en suis plus que sûre, cette petite fille, c’est moi.

 

7 L’île au trésor, les compagnons de la peur.

L’île au trésor, les compagnons de la peur.clémentlescompagnonsdelapeurmagritte

C’est la nuit.

Il y a des plantes, des oiseaux sur la colline.

Mais que se passe t-il?

Les plantes bouges et prennent des formes étranges:

Des formes d’oiseaux!

Les premières plantes ont des formes de hibou tandis que les autres ont des formes de pigeon.

Les deux familles d’oiseaux végétales prennent leur envol et disparaissent dans le ciel.

Quelques instants plus tard, ils reviennent avec des rats dans le bec puis elles se replacent où elles étaient et redeviennent des plantes normales.

Clément

8

Contact

www.paulinelaurent.org

contactpaulinelaurent@gmail.com