Germaine Tortel de A à Z

Germaine Tortel (1896-1975) a été institutrice puis inspectrice en maternelle et élémentaire. Elle est ensuite chargée du premier poste de recherche sur l’école maternelle créé à l’Institut national de Recherche pédagogique.

Elle prôna une pédagogie innovante, dite d’initiation, mettant la personne de l’enfant au coeur de la réflexion. Cette pédagogie est fondée sur l’expression, priorité étant donnée au langage verbal, véhicule de la pensée et support de toutes les activités. L’initiation repose sur un mode projet qui motive et dynamise la pensée, valorise l’apport de chacun au sein du groupe et encourage sans cesse le dépassement de soi. 

« Cette nouvelle et bouleversante pédagogie que j’essaie, avec peu de moyens, de vous transmettre, est sans prix, mais elle est, qu’on le veuille ou non, qu’on le comprenne ou non, à l’orée d’une redécouverte totale de l’homme que la conscience n’atteindra pas sans elle. Car, de la réalisation de ce pédagogie dépendra le sens même de la vie pour les hommes de demain. On n’a pas le droit d’isoler l’action éducative de ces perspectives grandioses; je ne cesserai, jusqu’à mon dernier souffle, de le dire comme je le pense. »

L’expérimentation par la pratique artistique occupe, dans la pédagogie d’initiation, une place centrale :

« L’art est délivrance de la spontanéité créatrice, manifeste de la vie intérieure qui veut pour se connaître, s’exprimer. »

« Dessin d’observation certes, mais en vue de capter la chose, de la refaire, de la posséder pour soi, l’assimilant complètement. Dessin, instrument de connaissance. »

Notre abécédaire Germaine Tortel permet alors de s’initier à sa pédagogie à travers les dessins d’enfants en ayant bénéficié. Emerveillement, développement de l’imaginaire, de la créativité, réappropriation et apprentissage, voila les attentes de la pédagogie de Germaine Tortel, qui rejoignent l’idée d’abécédaire comme objet culturel de l’enfance et comme regard sur le monde. 

5 salles
pour cette collection

De A à E

A comme Arbre : "Arbre observé, certes, mais surtout arbre senti à travers ses fonctions de créature attachée à la vie mystérieuse du sol, livrée au rythme végétal et aux cycles saisonniers, être témoin de l'aventure de l'homme, hôte de la forêt enchantée; sous mille formes, l'enfant l'aura choisi comme refuge, peuplé de bêtes sécurisées, doté de charmes, de paroles et de prodiges."

B comme Bateau : "Pour l'homme, comme pour l'enfant, le bateau représente sa connaissance du monde, de plus en plus loin, de plus en plus différent, l'éloignement, le dépaysement, son désir d'aventure, sa curiosité, l'étranger, le fabuleux, le merveilleux, aussi la sécurité de l'habitat du moment, on se laisse porter, et puis l'évasion et tous ses contenus."

C comme Château : "La maison constitue l'univers familier de l'enfant. Mais cet univers est parfois gris et morose, peu prestigieux, alors l'enfant imagine la maison magnifiée qu'est le château, habité par l'enfant magnifié, devenu roi et reine."

C comme Ciel : "Le ciel est, pour le jeune poète, l'image de l'impondérable et de l'immensité inconnaissable qui se cherchent substance et forme. Voyez l'enfant essayer ses premières questions, assumer ses hypothèses, se créer des images explicatives des changements de paysage céleste qui le déconcertent et vaguement l'inquiètent..."

D comme Danse : "La danse analyse la musique, l'interprète selon le langage du corps, la transforme, la restitue en mouvement, en rythme, en se calquant sur elle."

E comme Ecole : "Ecole d'art, l'école maternelle produit d'authentiques chefs-d'oeuvre enfantins; elle est l'école d'art la plus authentique que nous connaissions car elle ignore les prestiges de la pose, de la gloriole, de l'académie."

E comme Expression : "La pédagogie d'initiation donne toute leur place aux différents moyens d'expression : verbale et écrite, expression plastique, création poétique, travaux manuels de création, expression corporelle et musicale."


Sources :
- "Propos sur l'art enfantin", Germaine Tortel
- Bulletin de l'Association Germaine Tortel, n°112-113, mars-juin 2007
- "Cheminement", Association Germaine Tortel
- "Pédagogie Germaine Tortel : un avenir possible pour l'école maternelle", Jean-Charles Pettier et Paulette Clad

De F à J

I comme Imaginaire : "Jeux de l'imaginaire et des métamorphoses, par lesquels l'enfant apprend à devenir réellement ce qu'il se propose d'être, car il ne saura qu'il porte en lui le peintre et l'écrivain, le maçon et le tisserand, la chenille et le papillon, le soleil ou le dieu caché, la fée ou le géant, que par un jeu sérieux de l'esprit."

I comme Interprétation : "Le dessin lui-même sollicite l'interprétation enfantine, c'est lui que l'enfant interroge pour en inférer le sens de l'expression perçue."

J comme Jouer : "Tout objet fabriqué par l'enfant lui est : jouet, tout comme le jeu lui est travail."


Sources :
- "L'univers éducatif de Germaine Tortel", Association Germaine Tortel
- "Cheminement", Association Germaine Tortel

De K à O

L comme Langage : "Parce qu'elle est comprise dans la période active de l'élaboration du langage, l'aventure du dessin s'insère précocement dans l'expérience de l'enfant civilisé moderne, et la dialectique instaurative de la représentation enfantine se sert au maximum des formes fixées, empruntées à l'art adulte. Exactement comme il nous emprunte les éléments du langage, l'enfant se sert spontanément de notre figuration picturale."

M comme Maison : "La maison est une des plus grandes puissances d'intégration pour les pensées, les souvenirs et les rêves de l'homme."

M comme Masque : "Masques. Enigmes immobiles, qu'on interroge brusquement. Accès à un monde de semblant, le masque est libérateur des instincts de puissance. Le masque qui fait peur est un élément de protection contre le danger."

M comme Musique : "Toute musique est ondulatoire, vibrante, ponctuante, répétitive."

M comme Mer : "Le spectacle de la mer est une vision de ces mouvements en ondulation, en stridulation, en échos écumants."

N comme Nuit : "La nuit est l'idée d'elle-même, ce qu'elle signifie, ce à quoi elle fait penser, elle est la poétique, l'ensemble de ses symboles, de ses chiffres, de ses écritures, de ses signes."

O comme Oeuvres d'Enfants : "Ces oeuvres d'enfants ne sont là que pour amorcer en vous une contemplation et une méditation sur les voies éducatives poursuivies, sur la valeur des moyens employés. Choisies parmi des milliers d'autres, non moins attachantes et valables, étonnamment fortes et pures, elles portent, nous semble-t-il, témoignage d'une enfance promue à la vie de l'esprit, réalisée "telle qu'en elle-même", fixée au centre de ses intérêts existentiels et mentaux les plus authentiques, engagée sans réserve dans ses voies propres."


Sources :
- "Propos sur l'art enfantin", Germaine Tortel
- "Cheminement", Association Germaine Tortel

De P à T

P comme Pédagogie d'Initiation : "Jugez ce que nous avons mis d'âme dans l'éducation première, voyez la grandeur enfantine révélée, inspirez-vous de ce témoignage pour croire en la culture dialectique, en la pédagogie de l'effusion totale, de l'expression libérée."

P comme Poésie : "Nous avons à donner aux enfants le sens de la poésie, le sens de la poésie qui les habite, à les découvrir eux-mêmes "entrés en poésie", à leur rendre magique leur propre magie, à la leur découvrir magique et digne d'émerveillement."

T comme Témoignage : "Dans toutes ces oeuvres, un seul et unique témoignage, celui de l'enfance rêvante, de l'enfance construisant le monde, rajeunissant les plus vieux problèmes sur l'origine des choses et les distances éternelles, rejoignant les cosmologies primitives par mille images premières..."


Sources :
- "Cheminement", Association Germaine Tortel
- "Pédagogie Germaine Tortel : un avenir possible pour l'école maternelle", Jean-Charles Pettier et Paulette Clad

De U à Z

V comme Valorisation : "Valoriser les capacités et progrès personnels de chacun. L'aboutissement du projet est un encouragement pour l'avenir. Nos enfants ont soif de connaissances. Ils doivent savoir que le dépassement de soi est toujours possible."


Sources :
- "Pédagogie Germaine Tortel : un avenir possible pour l'école maternelle", Jean-Charles Pettier et Paulette Clad