Le regard qui pense le dessin

LE REGARD QUI PENSE LE DESSIN

L’atelier de dessin du Centre Educacionel et Culturel Kaffehuset Friele[1] propose à des jeunes enfants et des adolescentes  une initiation à l’expression graphique. L’idée est que le regard de tous puissent “révéler” le monde. Le dessin est ici instrument de communication: l’expansion où les petits détails du geste, l’investigation de la matérialité (le pastel, les crayons aquarelle, l’aquarelle), la composition chromatique est l’expression de ce qu’ils observent, de ce qui les entoure quotidiennement.

L’atelier de dessin a commencé en 2003 (en même temps que de la création du Centre).  Pendant toutes ces années Teodoro Carvalho Dias et d’autres artistes ont accompagné directement ou indirectement ces ateliers . Les éducateurs du Centre Culturel: Márcia, Renata, Renato, Tatiane et Vanessa ont participé à des rencontres de formation avec les artistes.

Ces enfants et adolescents  vivent à la campagne dans des grandes et petites propriétés ou leurs parents travaillent, la plupart d’entre eux fréquentent l’École municipal José Avelino de Melo qui est une des notre partenaires.

Aujourd’hui ils organisent les ateliers proposés au public. Le C.E.C.K.F est partenaire de l’Institut A Cor da Letra.

L’exposition Le Regard qui pense le dessin se compose de cinq salles sur les thèmes de la nature environnante, les objets quotidiens, et sur la façon dont les enfants se perçoivent et perçoivent les autres: Pousos e Arvoredos (décollages , et fourrés)Sobre Rodas ( sur des roues)Mamoeiros ( Papayes) Eu te desenho, Você me desenha ( je te dessine, tu me dessines) et Objetos do Cotidiano ( objets quotidiens).  Julia Pellicciotti a aidé les enfants à faire leur choix et a écrit les textes de chaque salle 

Ces salles offrent une sélection de ce qui se crée quotidiennement au Centre Éducationnel et Culturel Kaffehuset Friele.

Elles sont le reflet des regards singuliers sur le monde, traduits par l’expression de chaque participant de l’atelier et créent un ensemble de travail révélateur de la multiplicité des expressions à travers la pratique du dessin d’observation.

Patricia Bohrer Pereira Leite

Co-fondatrice du Centre Educationel et Culturel Friele

 

[1] Le Centre Educacionel et Culturel Kahffehuset Friele (CECKF) est une des actions du INSTITUT LAMBARI

5 salles
pour cette collection

Les objets du quotidien

La série d’Objets du quotidien démontre bien l’influence de la pensée sur l’acte de dessiner. Les enfants manipulent, organisent les objets de façon à créer une composition et ensuite dessinent ce qu’ils voient. De cette façon ils redécouvrent les objets de tout les jours en remarquant des détails, les contours, les mots. Ils traduisent ainsi leurs pensées à travers une composition des textures et couleurs qui habitent l’imaginaire de chacun. Nous pouvons observer l’origine d’une nouvelle forme d’attention. Comme le disait Paul Valery “ chaque regard sur le modelé, chaque traits fait par l’oeil (regard) devient un élément instantané d’un souvenir, d’un souvenir pour lequel la main sur le papier prêteras sa loi du mouvement( Paul Valéry,p.63;in: Degas, Dança, Desenho)

Sur des roues

Les tracteurs et les autobus sont les protagonistes de ces représentations, ici ils sont investis de puissance: ce sont les tracteurs qui transforment et viabilisent le travail dans les champs et les autobus qui transportent les enfants entre l’école et la maison.
Sur des Roues annonce l’importance des moyens de transports pourrévéler des détails des regards et des infinités possibilités de composition.

L'arbre à papayes -Mamoeiro

Les différentes façons de représenter l’arbre à papayes sont charmantes.
Les enfants remarquent le détail des fruits qui poussent collées autour des troncs, et proposent diverses relations de cet arbre sur la surface du papier: l’occupation de l’espace et la composition des couleurs, de l'image du fond Cela donne du relief au regard poétique sur tout entoure ces arbre. Le Ciel abondamment bleu, les montages, les clôtures, et même un petit papillon qui s’arrête sur une feuille, interpellent le regard et l’imaginaire de l’observateur. De quoi parlent ces enfants? Des gestes délicats qui annoncent la représentation d’un lieu qui nous régalent par sa simplicité et son ouverture.

TU ME DESSINES, JE TE DESSINE

Les enfants sont assis l'un en face de l'autre et dessinent leur partenaire.
Regarder les petits détails et les traits forts que donnent le contour de chaque dessin, apporte de la découverte et de l’humour. Les choix des couleurs sont aussi révélateurs des sentiments et des impressions.
Comment chacun observe et dessine l’observateur?

ARBRES

Le lieu où ce trouve le Centre Culturel et Educacionel Kaffehuset Friele est entoure d’arbres de différentes espèces; dans ces dessins est possible apercevoir le regard et le vécu des enfants a partir des détailles et des particularités de chacune d’elles. Les couleurs révèlent la nature vibrante de cette région de Minas Gerais (c’est un des états brésilien). Les oiseaux, avec leur plumages exubérantes s’arrêtent sur les branches pour se reposer et/ou manger et ont les retrouvent représentés sur les dessins.
La recherche des textures et des contrastes de couleurs est très claire dans ces dessins.