Jean Delas

janvier 23, 1945 5:56 Publié par

Confidence d’un passionné

Jean Delas dirige la célèbre maison d’édition « l’école des loisirs ». Maison qu’il connait depuis ses débuts, ayant d’abord été responsable de diffusion (dans les années 60′). Un mot suffirait pour définir Jean-Yves Delas : la PASSION. Un mot qui en contient d’autres : liberté, plaisir, absence de calcul, culot, mouvement. Passion pour les livres, pour la création à laquelle s’ajoutent un profond respect pour les auteurs et une confiance sans faille au pouvoir de décision de l’enfant. Pouvoir d’ELIRE que doit procurer le pouvoir de LIRE.

Dans son entretien avec Patricia Delahaie, à découvrir sur le site de l’école des loisirs, Jean Delas, toujours soucieux de transmettre son expérience, raconte les débuts de « l’école des loisirs ». « Avec Jean Fabre qui présidait la Maison, nous avions envie de changer les choses, de transformer le rapport de l’enfant au livre? Nous voulions une nouvelle « école » du livre. Une école non pas de la lecture contrainte, mais de la lecture PLAISIR. L’idée de LOISIR devait l’emporter sur celle de l’école. Nous avions envie que les enfants aient envie de lire nos livres« .

Sans même le savoir, cet ancien étudiant en H.E.C., avec la complicité d’Arthur Hubschmid, va révolutionner le monde de l’édition. « L’école des loisirs est née d’une utopie. » Il fallait en effet oser se spécialiser dans l’édition jeunesse (l’Ecole des loisirs est la seule maison uniquement spécialisée dans la littérature jeunesse), refuser de se laisser guider par les chiffres et préférer aux règles de la calculette la règle du « plaisir » qui fait que l’on décide de publier un livre uniquement parce qu’il nous plaît. « Quand on aime, on ne compte pas! » aime à dire Jean Delas…De quoi déstabiliser les meilleurs gestionnaires…

Autre règle d’or : la confiance. Delas a confiance en ses éditeurs, au point de ne lire que très rarement les manuscrits « chacun son rôle« . Cette confiance s’applique aussi aux auteurs, auxquels les éditeurs laissent le choix du format de leur livre. Respecter la création jusqu’au bout : de l’idée à l’objet livre. « Chaque auteur est unique et chaque livre est unique. » Jean Delas souligne qu’à « l’école des loisirs », « on n’a jamais commandé un livre à quiconque. Lorsqu’un livre nous parvient, c’est oui ou non. Si c’est oui, on se rend alors complice de la création. Mais c’est l’auteur qui tient les manettes. »

Jean Delas a une obsession : la diffusion populaire « à ne pas confondre avec la diffusion vulgaire qui a malheureusement tendance à s’amplifier à en juger le phénomène d’hamburgarisation des ouvrages jeunesse« .

« Je ne crois pas au concept de série. Je préfère le concept de livre avec son caractère UNIQUE. » raconte t’il dans son entretien.Mon grand espoir va dans l’école qui, en France, protège encore de l’invasion de ce phénomène d’hamburgarisation(…). L’école a un vrai pouvoir, celui de développer le sens critique. C’est son rôle essentiel, unique. » Le voeu le plus cher de cet éditeur passionné est qu’à leur mannière, les livres de « l’école des loisirs » contribuent à développer ce sens critique en mêlant « impertinence, insouciance, drôlerie et réflexion »

 

Quelques chiffres/dates clefs de l’école des loisirs:

– environ 250 nouveautés par an dont 180 créations (copyright EDL)

– 1975 : l’Ecole des loisirs invente le livre de poche jeunesse

– 1981  : l’Ecole des loisirs invente le système d’abonnement (Max)

L’école des loisirs a également ouvert plusieurs librairies : store_logo3_0

photo-sevres
photo-issy photo-cachan
13 rue de Sèvres
75006 PARIS
tél : 01 45 48 87 90
fax : 01 45 48 97 69
32 av. de la République
92130 ISSY LES MOULINEAUX
tél : 01 41 46 00 92
fax : 01 47 36 90 81
10 rue Guichard
94230 CACHAN
tél : 01 41 98 62 62
fax : 01 47 40 94 62

Classés dans :

Cet article a été écrit par damien jacq