Barbara Sadoul

mars 15, 1913 6:44 Publié par

Auteur jeunesse, spécialiste du fantastique, comédienne et professeur de théâtre, Barbara Sadoul alterne la scène et l’écriture. Elle a publié ses romans et anthologies thématiques chez différents éditeurs (Librio, Denoël, Bayard, Dervy, Syros, Atlantica-Séguier). Régulièrement elle se rend dans des écoles, collèges et lycée professionnels pour des rencontres et des animations d’ateliers d’écriture et/ou de théâtre – ateliers toujours ludiques, orientés vers l’Imaginaire.

La passion du Fantastique

Barbara Sadoul semble prédestinée à sa passion pour le fantastique. A l’âge de dix ans, un ami de ses parents, l’inventeur de Vampirella, lui offre un surprenant pendentif : un petit cercueil contenant « peut-être » les cendres de Dracula… A cette époque, Barbara rêve de devenir actrice ou vétérinaire.
Suite à ses recherches universitaires pour une maîtrise sur « La solitude du vampire » et un doctorat sur « Le loup-garou en littérature française et anglo-saxonne », Barbara commence à être publiée. Ses créatures mythiques préférées lui inspirent ses premières anthologies : Les cent ans de Dracula, Le bal des loups-garous et La dimension fantastique dont le quatrième tome vient juste de paraître. Dans cette série, Barbara présente différentes facettes du fantastique avec un choix de nouvelles souvent classiques.

Aucun loup-garou ne s’est glissé à la soutenance de thèse de Barbara, ni même un loup – et pourtant, sans cet animal et ses débuts au théâtre, elle n’aurait sans doute jamais osé écrire de fiction. C’est après deux stages passés à observer les loups en semi captivité dans le Gévaudan et à les suivre dans le Mercantour que Barbara rapporte la trame du Réveil du loup-garou, elle donne ensuite la parole à son favori, le vampire (La messagerie du vampire) et, à partir d’un souvenir d’enfance, imagine son premier album pour les tous petits (Singe Rouge apprends-moi des bêtises).
Cet album conduit Barbara au Salon du Livre où elle débute ses premiers ateliers d’écriture. Elle se plaît à répondre aux questions des enfants et leur fait écrire une histoire pour qu’ils gardent en souvenir le plaisir d’avoir réussi à imaginer ensemble.
Pour Barbara, pas question de terrifier son lecteur. Ses personnages fantastiques sont rarement des monstres, juste des êtres différents qui parfois éprouvent le besoin de se confier et d’échapper à leur solitude. L’humour est également un ingrédient essentiel que Barbara aime insuffler à certains de ses héros. Sa première pièce de théâtre en tant qu’auteur, « Pustules et sortilèges » réunit ses différentes passions et le vampire est là – mais il porte un patch qui devrait l’empêcher de mordre le public…

barbara_et_pipistrella2 livre_barbara1 fantastique

 

Classés dans :

Cet article a été écrit par damien jacq