Poissons imaginaires créés avec Sara au collège Lavoisier de Pantin

Dans le cadre de l’éducation à la culture et à l’art au collège, la  classe de quatrième 4 du collège Lavoisier, à Pantin, a participé à un projet  MICACO financé par le département de Seine-Saint-Denis, en partenariat avec le Salon du Livre et de la presse jeunesse de Montreuil . Ces deux partenaires ont mis en relation un artiste et une classe, pour mener un travail au long cours, tout au long de l’année scolaire. Les collégiens ont ainsi pu rencontrer SARA et travailler avec elle. Le projet est mené sur une quarantaine d’heures, une moitié de ces heures étant consacrée à des ateliers dans la classe, et l’autre, à des sorties découvertes pour nourrir le travail mené en classe.

SARA avait envie de travailler sur les poissons de l’Atlantique, et de mettre les élèves en situation de créer leurs propres poissons imaginaires. L’objectif  essentiel était d’amener les enfants à comprendre que le travail de création ne se fait pas ex nihilo, mais est le fruit d’un long travail d’observation, de documentation, de réflexion.

Le projet s’est conclut par une exposition au CDI du collège et sur le Muz .

 

2 salles
pour cette collection

poissons réels en papier déchiré

Le projet en partenariat avec le Salon du livre, consistait à inventer des poissons, après avoir étudier au Muséum l'histoire de l'évolution, ses raisons, l'approche scientifique du dessin "ex natura fecit", etc... Nous sommes allés voir "Mobydick" de John Huston également, et avons consulté au CDI de nombreux livres sur la pêche ou la vie de marins
Le résultat consiste en des planches d'anatomie de poissons existants, et de poissons inventés accompagnées de leur texte "à la manière" scientifique.
l'enjeu étant pour la professeur et moi de faire comprendre aux élèves que l'imagination, la création d'êtres fictifs devait se conformer au réel.
Le point de départ était d'expliquer qu'une démarche de création demandant de s'appuyer sur des connaissances, une culture, des recherches.
SARA

Poissons imaginaires en papier déchiré

Le projet en partenariat avec le Salon du livre, consistait à inventer des poissons, après avoir étudier au Muséum l'histoire de l'évolution, ses raisons, l'approche scientifique du dessin "ex natura fecit", etc... Nous sommes allés voir "Mobydick" de John Huston également, et avons consulté au CDI de nombreux livres sur la pêche ou la vie de marins
Le résultat consiste en des planches d'anatomie de poissons existants, et de poissons inventés accompagnées de leur texte "à la manière" scientifique.
l'enjeu étant pour la professeur et moi de faire comprendre aux élèves que l'imagination, la création d'êtres fictifs devait se conformer au réel.
Le point de départ était d'expliquer qu'une démarche de création demandant de s'appuyer sur des connaissances, une culture, des recherches.
SARA