Rétrospective Louise Macheta

Louise, grâce à sa chère mémé Lulu a commencé à envoyer des oeuvres au Muz  lorsqu’elle avait 6 ans  ans -A 12 ans elle en  envoyait seule sans sa mémé.  Elle a aujourd’hui 16 ans et a envoyé ses dernières oeuvres . Plus de 10 ans de compagnonnage  pendant lesquelles Louise a trouvé sur le Muz un espace de reconnaissance et de valorisation important pour elle qui dessinait partout, sur tout, tout le temps au point d’avoir quelques soucis avec ses enseignants .

Voici ce qu’elle nous dit :  » David est un ancien soldat (sans avoir eu le choix), ayant décidé de fuir la civilisation. Il vit seul dans un vieux vaisseau spacial et s’arrête quelque fois sur des planètes abandonnés. Il est pacifiste, romantique et solitaire.
Et c’est sur lui que je vais faire mes adieux au Muz. C’était vraiment un honneur d’être si aimée et d’avoir ma propre exposition, mais le Muz est un musée d’oeuvres d’enfants, et je ne suis plus vraiment une enfant. Merci beaucoup, je n’oublierai pas ces années ou chaque fois que j’allais chez ma chère mémé Lulu, je passais des heures à scanner mes idioties et à les envoyer.

Le Muz a sans doute été plus qu’un espace de valorisation , peut être un ami avec qui Louise dialoguait, les textes accompagnant ses créations étaient très personnels , elle disait « je » et expliquait, souvent avec humour, comment et pourquoi elle créait ses personnages; elle nous savait derrière l’ordinateur.

Lien pour lire le texte de Claude Ponti

8 salles
pour cette collection

Premier dessin envoyé par sa "Mémé Lulu"

Le premier dessin de Louise est une "éléphante " réalisée à 6 ans .
Sa chère Mémé Lulu nous a envoyé les dessins de Louise en nous avertissant : Louise dessine tout le temps, partout, sur tous les supports , ce qui lui a valu quelques soucis avec les enseignants fatigués de cette énergie créatrice vitale . C'est précisément cela qui nous a décidé à lui ouvrir une salle particulière. Salle que Louise va remplir de dessins multiformes ; d'inspirations très diverses jusqu'à l'âge de 16 ans.
Nous avons pu ainsi suivre son évolution et l'affirmation de son talent.
Voici ce que nous dit sa grand-mère :
" Merci vraiment! Louise souhaite vous envoyer un dernier dessin pour vous remercier. Le Muz lui a ouvert un monde bienveillant où elle a pu créer en paix ". Luce

Les portraits

Evidemment Mémé Lulu est le modèle préféré de Louise , c'est elle qu'elle essaye de représenter avec le plus de réalisme possible . Elle -même se représente peu , un seul autoportrait et des genoux dans une baignoire... elle préfère mettre en scène des personnages et des mondes imaginaires .

les dragons

La figure mythologique du dragon fait partie du monde de Louise, sous toutes ses formes, à tous les äges .
Que représentent-ils ? Seule Louise peut le dire .
Louise donne un indice en disant que " Dragon Aziz " est SON personnage .

les mi-hommes mi- aninaux dotés de pouvoirs

Louise investit des mondes imaginaires , les jeux , les BD , les mangas surtout , se réapproprie les codes de ces univers peuplés d'étranges personnages aux pouvoirs magiques et réinventent des êtres dont elle décrit précisément la vie et le rôle dans les histoires qu'elle écrit.

les personnages de romans , BD, films, jeux

L'année de ses 13 ans fut l'année la plus prolifique pour Louise. Elle investit tous les genres littéraires . Elle crée des personnages dont elle invente la biographie pour son roman "Alarem", son futur film , son manga " Gadle", sa BD "Hérobrine" , sa Web série " Noob", son groupe de rock "Mortal artichaud" . Ses textes sont pleins de mots inconnus pour nous mais sans doute familiers aux gens de son âge...
Elle ne copie rien, s'inspire seulement et réinvente des personnages drôles, baroques mais les textes devoilent un humour grincant .
Elle utilise peu la couleur, c'est le trait au crayon ou au bic qui l'intéresse. Elle a le soucis des détails, des expressions.
Seule Hérobrine est traitée à l'aquarelle.

Les chats

Les chats de Louise sont omniprésents . En a t-elle un pour modèle ? Elle ne le dit pas.
Ses chats, n'ont rien de mignon comme ceux peuplent les réseaux sociaux, pas de "chatteries" dans ses dessins . Mais des chats un peu inquiétants, aux oreilles pointues, aux muscles tendus.
Et même des chats hybrides avec pattes de poulets!

Alice au pays des merveilles et le chat du Cheshire

Pour Louise "le chat" par excellence est le chat du Cheshire d'Alice, quelle décline au cours de ces années sans se lasser. Son sourire devient de plus en plus grinçant, voire grimaçant.
Il rencontre même un "petit chaperon rouge sang" ... Louise sait que les contes ne sont pas de jolies histoires roses pour endormir les enfants.